C.R. raid VTT de la vallée du Loir 2017, toujours au top.



Aujourd’hui pour Nico, Fred (le retour du breton) et moi même ce sera Montoire/Loir, la rando de « la vallée du loir » et son 80km pour 1300 de D+ annoncé.

De bonne heure sur place, vers 7h15, on s’inscrit (7 Euros, avec consigne timbale). En plus on nous donne un ticket pour une barquette de champignons a retirer à l’arrivée.
On retrouve, comme bien souvent depuis quelques temps, nos 3 acolytes du 41, avec leurs vélos électriques super alimentés par plusieurs batteries.
Départ vers 7h45, chemins tous plats sur 3 km pour arriver à Lavardin. Monté des marches du château avec un portage obligatoire. Puis petit tour sur l’esplanade du château avec sa superbe vue sur la vallée!
Ensuite beaux chemins propres, juste un peu humides comme il faut, autour de Lavardin. Rapidement bifurcation pour le parcours des 80km. Le parcours de 80km sera fait de pleins de petites boucles supplémentaires avec forcément une ou plusieurs montées.
Belles descentes rapides et raides puis successions de montées costaudes voire très costaudes. Celle avec 2 lacets qui mène au pylône est très certainement la plus coriace. Nico et Fred la ferons pied à terre, ça passera sur le vélo pour moi. Le cardio étant assez élevé une fois l’obstacle passé car nous ne sommes qu’à 7km.
On arrive assez vite au premier ravito km12, mais auparavant passage obligé de 2km dans les champignonnières. Ravito bien garnit, on y retrouvera Yannick et ses amis de Mettray.
On repart assez rapidement, on traverse le ruisseau (au sec par le petit pont) puis bifurcation à gauche pour une boucle d’une quinzaine de km. Belle et longue montée au niveau des Bidaudières, après le S la pente est raide et le sol est très meuble mais ça monte quand même bien pour nous.
C’est alors que les choses sérieuses vont commencer. Vers la gare de Rochette, avec près de 10km de technique (largement à notre portée avec toutes les cessions réalisées en forêt de Chinon). Ça monte, ça tourne dans tous les sens, ça descend raide. Comme le sol est impeccable, c’est que du bonheur. On s’éclate réellement dans ce genre de partie technique. On passera tout sur le vélo mis à part une marche de 1m de haut avec des racines. 2 belles montées du côté des Coutils et de Fleurigny, puis redescente rapide vers le bas de la vallée pour 4km de plat qui nous ramènerons au premier ravito. On est au km32.
On repart puis on vire à droite cette fois-ci à la bifurcation. Le ciel devient menaçant. Il se met à pleuvoir juste avant d’entrer dans la forêt de Prunay. La pluie redouble, Nico a retrouvé la forme et file devant. Fred est à la traîne et moi j’accuse également un coup de moins bien.
On arrive au ravito sur le bord de la route, à coté d’une maisonnette. On se requinque et on part à fond pour 18 km dans la forêt de Prunay. Fred à retrouvé du gaz, Nico est toujours en tête et survole le terrain. Moins de dénivelé et parcours plus roulant. De courtes montées cependant qui passent souvent en vitesse ou en puissance. Fred bute quelque peu dans les montées alors que Nico accélère dans ces mêmes montées. Moi je suis Nico (du verbe suivre…). On se permet même de doubler un vélo électrique dans une montée (certainement pas à fond afin de gérer l’autonomie de la batterie). Nous nos batteries se rechargent lors des ravitos…
On repasse au ravito précédent avant de repartir pour les 12km restants.
C’est alors qu’une partie de chasse va s’opérer. C’est plat, Nico attaque à fond, Fred et moi on essaye de s’accrocher (dur de repartir aussi vite). Nico rattrape des potes à lui puis les double dans une longue montée. Je rattrape Fred et les 2 copains de Nico en haut de cette montée et je balance « bon on y va à 4 et on rattrape le Nico ». Ni une ni deux c’est parti, on appui fort et on se relaye.
On arrive dans une portion en single favorable à Nico car il est seul. Quelques belles descentes raides et glissantes et quelques raidillons qu’il faut anticiper. Je grimpe tout et arrive seul à la fin de cette portion usante. Personne derrière alors je relance, bien décidé à rattraper mon « lièvre ». Ça y est je l’ai en point de mire. Longue descente (dommage c’est pas mon fort) rapide et propre puis à gauche dans un petit vallon très encaissé puis ça remonte en haut à gauche. Montée pas très raide mais longue, j’arrive au niveau de Nico et me vante de l’avoir repris (c’est pas toujours possible alors j’en profite ce coup-ci).
On est sur les hauteurs de Montoire. On descend par le château, pensant que c’est terminé. Et paf un court mais bien raide raidillon puis on redescend aussi sec derrière. C’était juste pour le plaisir!
Traversée de la ville pour rejoindre l’arrivée, il est 12h40.
On aura fait 80km pour 1300m de D+, en moins de 4h30, à un peu plus de 18km/h de moyenne. Superbe rando!
Très bon flèchage et ravitos très corrects. On aura tous apprécié le fait que le gros du dénivelé ai été concentré sur les 30 premiers kilomètres plutôt qu’à la fin du parcours. Il y avait là de très beaux challenges pour ceux qui aiment les bonnes grimpettes et les belles descentes et le terrain était parfait.
Un grand MERCI au club de Montoire VTT Nature pour cette magnifique matinée de vtt.
                                                                                                                  par Bruno Mériot
Catégories :vtt loir et cherTags:,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :