C. R du roc Trespouzien 2018 dans le lot.



Weekend vtt dans le Lot pour le roc trespouzien.

 

Par Bruno Mériot
On arrive le samedi après-midi à Caillac (46) avec Nicolas Bouet et on rejoint Morgan López et Mickael Damiens. Ils arrivent tout juste d’une balade vtt de 2h avec 35km et 800m de D+.
Réveil 6h00 le dimanche matin et on file pour Trespoux-Rassiels à environ 15km de notre gîte, pour le 100km du Roc Trespouzien. On retrouve quelques membres de la 1 Team Bike dont David Le Guern. Départ groupé un peu avant 8h00.
Les 10 premiers kilomètres sont d’un profil plutôt descendant. Quelques coups de cul et passage de pierriers. L’humidité de la nuit claire à rendue les pierres et les petites racines piégeuses. Morgan en fera les frais avec 2 chutes. Moi je suis bien à l’arrière de ce petit groupe et suis rapidement distancé. Km10 au bas d’une belle descente technique, je me retrouve avec un soucis de dérailleur avant (vivement le 1×12 et un 29″!).

Merci à Vincent des Ecureuils de Marcheprime (33) de s’arrêter et de m’aider à réparer. 15minutes plus tard on repart, les autres ont filés et sont déjà loin. Longue montée (la première) et « re-problème » une fois en haut. Vincent s’arrête à nouveau et m’aide encore. Belles descentes et un beau single où la végétation est recouverte de mousse, puis très longue montée qui mène au ravito N°1 (18km et 550m D+). Les 20km suivants sont toujours aussi joueurs au début puis plus roulants jusqu’au ravito N°2.

Etant seul j’en profite pour faire des photos et me faire un petit extra (grimpé d’une butte pour faire une courte descente raide et technique, c’est plus fort que moi). La troisième partie démarre dans la rocaille avec un beau challenge en montée (ça passera pour moi sous les yeux admiratifs de vététistes/pédestres avec des 29″, LOL). Pas mal de belles montées et de descentes dont une très longue avec des portions bien raides qui arrive au ravito N°3 au bord d’une route.

S’en suivra 50m de route puis une montée très longue (3km et 200m D+) avec des S assez raides et des cailloux pas très stables. Dur dur celle là, surtout qu’elle nous mènera très proche du départ de la belle descente. Là je me raisonne afin de ne pas refaire la descente (trop kiffante) et surtout il y aurait à se refaire la montée… Je m’aperçois un peu tard que je n’ai pas rempli la gourde (quel con!).

Bifurcation du 80 et du 100, au km 65, comme je suis seul depuis longtemps, j’hésite un peu et décide de prendre à gauche sur le 100km. La suite sera moins fun car au GPS, il faudra bien surveiller la trace, se méfier des cailloux coupants et des différentes traces afin de ne pas se tromper et être obligé de faire demi tour. Comme je roule tranquille ça se passera bien.

Un coup de moins bien dans la garrigue et la caillasse et surtout dans la longue montée jusqu’au ravito N°4 (km80). J’y resterai 10 bonnes minutes afin de refaire le plein d’énergie. S’en suivra 15km de singles d’enfer à flanc de montagne et avec une vue magnifique sur les combes et les causses environnantes . De beaux coups de cul, des marches à descendre ou à monter, de courts pierriers et une très longue descente rapide se terminant par un long single slalomant entre les arbres. Tout simplement grandiose, extraordinaire, superbe,… en un mot TOPPISSIME.
Passage d’un ruisseau et d’un champ sur 10 mètres ou je pourrirais le bike et les pieds alors que jusque là tout était nickel. Ravito N°5, il reste 6 km par un single puis une montée assez courte pour revenir au départ. J’arrive il est 17h45, avec 101km, 12.5km/h et 2700m D+. 30 min à réparer, 1 heure 30 entre les ravitos et les multiples pauses photos, cela donne environ 8h de roulage.

Des paysages splendides. Des singles de partout. Des descentes techniques. Une belle organisation et de bons ravitos. Un temps idéal pour faire du vtt. Cela donne une superbe rando.
On se refera même ce matin une balade matinale de 35km et 800m de D+ (avec seulement 3 côtes) et des descentes de malades, histoire de se dérouiller les jambes et de partir en ayant fait le plein de bonnes sensations. Merci Morgan, son oncle et sa tante pour leur hospitalité, merci Nico, merci Mickael pour ce beau weekend vtt que je ne suis pas prêt d’oublier.

Catégories :VTT Aubrac, Aveyron..., vtt Indre et loireTags:, , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :